Championnat de France des Cordistes : un même vainqueur pour la troisième fois de suite

(Dernière mise à jour : 30 juin 2016)

Cette année, la cinquième édition du championnat de France de cordistes s’est tenue à Marseille à la fin du mois dernier. Une nouvelle fois, après deux précédentes victoires successives, Antoine Quidoz a décroché la coupe. Rassemblant des professionnels du bâtiment, des travaux publics ou de l’industrie, le championnat de France des cordistes est une occasion pour les participants de démontrer leur savoir-faire dans l’utilisation des cordes pour se déplacer et atteindre un lieu difficile d’accès. 

Cette rencontre oppose les cordistes ou les experts des travaux sur cordes entre eux et réunit par la même occasion les entrepreneurs, les organismes de formation et les distributeurs ou fabricants de matériels. Pour tous, ce moment est riche en échanges. Au cours de ce championnat qui a duré deux jours, les cordistes les plus avertis de France ont participé à la compétition à Marseille pour démontrer qui est le meilleur. Une fois de plus, Antoine Quidoz, de la société Hydrokarst, remporte la victoire après s’être déjà imposé au cours des deux éditions précédentes. Cette fois encore, son parcours a été parfait lors de l’épreuve finale. Il se positionne ainsi devant Joël Machado (Aplomb Evènement) et Mathieu Lodet (Profil). Au niveau des rencontres par équipes, c’est Aplomb Evènement qui détient la première position.

EPI et matériel pour travaux acrobatiques

 

Un évènement hors du commun

Ce championnat est un moyen pour départager les professionnels concernés par les travaux en hauteur. Les participants doivent au moins justifier d’un certificat de qualification professionnelle de niveau 1. En plein milieu de la cité des arts, à Marseille, les cordistes doivent réussir plusieurs épreuves. Ainsi, l’évaluation faite par 21 juges porte sur différents critères : précision, technique, rapidité et mise en œuvre du matériel. Rien n’a été laissé au hasard. On s’attendait aussi à d’autres compétences, comme le secourisme, l’électricité et la peinture. Orchestré par le Syndicat Français des Entreprises de Travail en Hauteur, cet évènement est ouvert au public, de façon à faire connaître davantage le métier de cordistes. Après cette cinquième édition, on s’attend déjà la sixième qui se tiendra dans la région parisienne, une grande première. Cet évènement est soutenu par plusieurs partenaires, dont La société Petlz (organisatrice des deux premières éditions), Climbing technology, Beal ProCamp Safety, Harken, Hove et Hilti. Les fédérations professionnelles comme la Fédération Française du Bâtiment (FFB), la FNTP et les entreprises d’intérim ont également apporté leur aide. Depuis les premiers évènements impliquant des cordistes en 2006, le SFETH a instauré une nette évolution grâce à la création de ce championnat.

Derrière cette rencontre figure un projet à long terme, établi dans une optique de développement. Il s’agit d’accueillir le public ainsi que tous les acteurs venus des quatre coins du monde et concernés par des travaux d’accès difficiles. Au cours de ce championnat, la maîtrise technique, les performances physiques et l’habileté sont mises en valeur. Dans la finale aussi bien que lors des qualifications, les épreuves s’inspirent des exercices des cordistes sur le terrain.

Découvrez une gamme complète de harnais de sécurité pour cordiste sur Abisco :

No votes yet.
Please wait...