Etiquetage des produits chimiques : ce qui a changé depuis le 1er juin 2017

Etiquetage des produits chimiques : ce qui a changé depuis le 1er juin 2017
(Dernière mise à jour : 23 juin 2017)

Depuis le 1er juin 2017, tous les produits chimiques circulant sur le marché européen ont dû se plier à la nouvelle réglementation CLP (Classification, Labelling, Packaging) qui s’intéresse à la classification, à l’étiquetage et à l’emballage de ces substances en fonction de leur niveau de dangerosité.

En savoir davantage sur cette nouvelle réglementation

La réglementation CLP s’est imposée petit à petit pour remplacer le système initial. Elle a d’ailleurs fini par l’éliminer totalement le 1er juin 2015, date à partir de laquelle, elle fut adoptée. Un délai de deux ans a toutefois été établi pour que les professionnels de l’industrie et de la chimie puissent liquider leurs stocks produits avant l’entrée en vigueur de cette règle. Maintenant que le délai est écoulé, les étiquettes conçues selon l’ancienne réglementation ne devraient plus subsister sur le marché.

Pour plus de précision, les produits chimiques et mélanges produits avant le 1er juin 2017 et qui portent donc l’ancienne étiquette peuvent encore être utilisés, mais plus commercialisés.

Ce qui a changé entre les deux réglementations

Etiquetage des produits chimiques : ce qui a changé depuis le 1er juin 2017

La première différence notable que l’on peut remarquer entre les deux textes se situe au niveau de l’étiquetage. En effet, la nouvelle règle impose une nouvelle terminologie et une définition explicite des dangers.

Les critères de classification ont également été révisés sans oublier les moyens de communication utilisés.

Et toujours pour renforcer la sécurité de leurs usagers, le nouveau texte oblige les fabricants et importateurs de produits chimiques à transmettre à l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), toutes les informations concernant les substances lancées sur le marché.

La protection avant tout

Si la version initiale a été améliorée c’est dans un souci de renforcer et la sécurité des personnes qui doivent manipuler de tels produits et la sécurité de l’environnement. C’est pour cela que les nouvelles étiquettes doivent donner toutes les informations de base concernant les dangers et les précautions à prendre durant l’utilisation d’un produit chimique.

Pour des consignes plus claires, les produits concernés ont été classés en fonction :

  • de leurs effets sur la santé de leurs usagers
  • de leurs effets sur l’environnement
  • des dangers émanant de leurs caractéristiques physico-chimiques

Abisco propose des détecteurs de gaz et appareils respiratoires pour vous protéger des émanations chimiques.

Les conséquences sur les acteurs du marché

Pour cette nouvelle réglementation, les acteurs du marché sont les premiers ciblés. Quant à savoir si l’obligation d’application du CLP influe sur leurs activités, cela dépend du stock dont ils disposent encore.

En effet, si leur stock de produits chimiques étiquetés selon l’ancien texte est encore énorme, l’impact de la nouvelle règle ne peut être que désastreux puisqu’ils ne pourront plus les vendre.

Du côté des entreprises utilisant ces produits, rien ne change puisqu’elles peuvent les utiliser jusqu’à ce qu’elles n’en aient plus en stock. Une petite condition toutefois, ces produits doivent avoir été achetés avant l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation.

Pas encore de vote.
Please wait...