Prévenir les accidents de la circulation sur site

Selon l’INRS, 40% des accidents du travail seraient directement liés à la circulation au sein du site l’entreprise notamment lorsque de nombreux engins sont utilisés. Pourtant le risque zéro est atteignable.

Trop peu de sensibilisation face au problème

Toujours selon l’INRS, les accidents de la circulation au sein même de l’entreprise coûteraient près d’un milliard d’euros par an soit plus de la moitié du coût total des accidents de travail. Le risque est donc avéré mais la sensibilisation, l’information et la mise en place de solutions sont encore trop rares dans de nombreuses grandes entreprises. Collisions entre piétons, chutes de personnes ou de produits, écrasement contre les quais… il est plus que temps de sensibiliser les conducteurs d’engins mais aussi tout le personnel susceptible de se déplacer dans certaines zones à risques.

Limiter les déplacements au maximum

Une meilleure logistique permettrait d’emblée de limiter les risques. Moins les déplacements sont fréquents et plus le risque d’accident diminue. Une meilleure optimisation des trajets permet une meilleure gestion du matériel car elle implique une usure moindre des machines, une meilleure optimisation des coûts et de la ressource temps, souvent malmenée par les arrêts maladies. Une révision de l’organisation globale de l’entreprise permettrait donc un meilleur fonctionnement mais aussi la diminution des risques d’accidents liés à la circulation.

Protéger et baliser les zones de circulation

Des solutions très simples existent pour permettre à chaque entreprise de sécuriser ses zones de circulation. Il s’agit en premier lieu de tracer au sol des chemins réservés aux piétons et d’autres aux machines, de mettre en place différentes entrées ainsi qu’un sens de circulation et d’aménager tout croisement et zone potentiellement dangereuse pour forcer l’attention de tous. Parmi le matériel nécessaire, il convient de citer les miroirs industriels qui améliorent la visibilité dans les angles morts ainsi que les arceaux de sécurité industriels qui permettent de délimiter les zones piétonnes des zones qui ne le sont pas et de protéger les passants. Enfin il existe également différentes protections individuelles antichocs qui protègent à la fois le matériel et les engins d’entreprise contre la dégradation en cas de chocs.