Protection des mains : bien choisir ses gants

Bien choisir ses gants
(Dernière mise à jour : 22 janvier 2015)

Les mains sont le premier outil de l’homme. Elles sont indispensables à tous les métiers mais restent cependant une partie du corps bien vulnérable qu’il s’agit de protéger durant tous les travaux à risques.

Les gants, un EPI indispensable

Bien qu’il fasse partie des EPI les moins coûteux qu’il soit, les gants de travail ne sont pourtant pas toujours portés dans des situations à risques. Un ouvrier sans gant s’expose à des coupures, des brûlures, des piqûres, des déchirures, des décharges électriques, des allergies, des écrasements… Les mains sont la cause de 30% des accidents du travail, un taux bien au dessus de toutes les autres parties du corps.

Au détriment des nombreux risques, les gants ne sont donc pas suffisamment portés. La première raison de ce refus, reste la sensation de gêne et d’inconfort. Les employés pensent perdre en dextérité lorsqu’ils enfilent des gants.

Bien choisir ses gants

Tous les gants ne sont pas efficaces dans toutes les situations. Chaque employeur se doit d’identifier les gants qui sauront s’adapter au mieux à la spécificité du travail de l’ouvrier. Des gants bien adaptés sont capables de diminuer la sensation de gêne et seront donc moins susceptibles d’être retirés par l’ouvrier lors des travaux.
Pour y voir plus clair, voici les quatre grandes catégories de gants :
Les gants contre les risques mécaniques : ces gants sont conçus pour résister aux déchirures, coupures, éraflures et perforations. Ils offrent une grande adhérence et répondent à un niveau de résistance de 1 à 5.
Les gants protecteurs thermiques : ils résistent au chaud et au froid.
Les gants contre les produits chimiques et liquides : ils protègent contre un large spectre de produits. Ils sont souvent couplés d’une protection contre les risques mécaniques.
Les gants de protection du produit et de l’opérateur : conçus pour répondre à des contraintes règlementaires spécifiques, ces gants protègent à la fois le produit et celui qui le manipule. Idéaux pour les laboratoires et le secteur alimentaire.

A noter que si l’ouvrier est soumis à de multiples risques de natures différentes, il s’agira de prendre en compte le risque le plus grand au moment de choisir les gants les plus adaptés.

No votes yet.
Please wait...