Santé et sécurité : comment améliorer la prévention ?

(Dernière mise à jour : 9 octobre 2014)

Lors d’un accident la faute est souvent rejetée sur la victime. Or, l’accident est symptomatique d’une défaillance dans le système de prévention. Voici quelques notions pour permettre une meilleure compréhension et mise en place de la sécurité au travail.


Des employés acteurs de la prévention

Le risque zéro en entreprise n’existe pas. Certains travaux, dits dangereux, nécessitent des précautions particulières et des équipements de qualité notamment dans le domaine de la consignation électrique ou du travail en hauteur, pour ne citer que ces deux exemples. Pourtant les systèmes de prévention des accidents ne sont pas toujours bien compris ni bien respectés par les opérateurs. Une raison à cela : le manque d’implication du personnel dans le choix des mesures de sécurité, souvent laissé à l’appréciation des experts. Or pour pouvoir limiter au mieux les accidents, les employés doivent se sentir concernés. Une marge de manœuvre dans les décisions doit être laissée à ceux qui opèrent réellement en situation dangereuse. Ils sont les mieux placés pour permettre la meilleure des préventions.

Place au débat

C’est la direction de l’entreprise qui doit pouvoir influer sur le changement. Si la direction ne prend pas part intégrante au problème de prévention, les changements ne pourront pas être opérés. La direction doit considérer le problème de l’accidentalité comme un problème humain et non logistique. Elle doit induire des débats entre les professionnels de la sécurité et les opérateurs pour permettre à chacun de comparer ses points de vues dans le but de mettre en place la meilleure stratégie préventive possible. Les employés doivent être mis en confiance par la direction, de manière à ne pas avoir peur d’aller au conflit d’idées. C’est seulement ainsi que l’entreprise sera capable de modifier les comportements et d’améliorer la santé et la sécurité de chacun au travail.

No votes yet.
Please wait...