Sensibiliser aussi les apprentis

apprentis
(Dernière mise à jour : 28 septembre 2018)

La démarche de sensibilisation à la sécurité au travail doit commencer dès l’apprentissage du métier. C’est la mission de la 6ème campagne de l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP)

Une prise de risques plus forte chez les jeunes

Selon Arnaud Chaumont, responsable formation initiale à l’OPPBTP, les jeunes ouvriers font preuve d’une plus grande prise de risques que les travailleurs chevronnés. En cause, le sentiment de la jeunesse mais également une méconnaissance profonde des risques réels. Les statistiques démontrent qu’une majorité des accidents de travail des jeunes ouvriers surviennent moins de trois mois après l’entrée dans l’entreprise. Dangers physiques ou dangers insidieux comme la surdité sont souvent des paramètres peu pris en compte par les jeunes lors de l’exécution de leur métier.

La nécessité de sensibiliser dès l’apprentissage

L’OFFBTP tient donc à remédier à ce manque de sensibilisation en intervenant dès la phase d’apprentissage des futurs ouvriers. Au total ce sont plus de 25 000 apprentis qui sont sensibilisés dans plus de 100 CFA différents mais aussi dans 14 lycées professionnels. Plus de 400 ateliers de sensibilisations sont mis en place par 70 intervenants. Diverses situations à risques comme les chutes en hauteur, les troubles musculo-squelettiques, les risques électriques, la surdité et les maladies chroniques professionnelles sont abordées lors de ses séances de sensibilisation.
L’OPPBTP maintient qu’une sensibilisation précoce permettrait d’éviter les prises de risques inconscientes.

No votes yet.
Please wait...